Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
TIFRA TIGZIRT SUR MER ( Tansa-Tifra)

BELKACEM IHIDJATEN LE POETE AMAZIGH BERBERE

13 Mai 2014 , Rédigé par Malik Tifra

BELKACEM IHIDJATEN LE POETE AMAZIGH BERBERE

Guendoul un village de kabylie centrale aux plaines des Igawawen, enfante un monsieur qui compose les vers en kabyle avec sa langue maternelle; un village pas loin de la terre natal du poète Youcef oukaci et Si Mohand Oumahand ont peu dire que Boussad Ouidja est le trait d'union entre les deux terres respectives . Le kabyle, cette langue occultée par ceux qui nous gouvernent la langue berbère est devenue une question très sensible pour les régimes Arabistes Nord Africains qui ne cessent de la dénier et de l’ignorée. malgré tout ce poids, la luttes n'a jamais cessée.

Ouidja Boussad, de son vrai nom est né le 11 juillet 1956 à Guendoul dans la région de Tizi-Ouzou il a fait ses premier études a l’école primaire d’Imzizou (Fréha durant les années 60, Il rejoint le collège de Mekla où il anime, avec sa guitare, les activités musicales de l'établissement.

Ensuite, c'est au lycée technique de Dellys. qu'il y touche à tous les instruments de musique : mandoline, banjo, guitare électrique, etc. C'est à cette même époque - 1974, 1976- qu'il fait ses premières compositions poétique et musicale.

il s'en va à Alger pour finir ses études, en 1982 il décroche son diplôme d’ingénieur. Il est nommé, après le service militaire, à Djelfa. Il y reste plusieurs années avant de demander sa mutation. Direction Oran où il est promu directeur d'une entreprise publique.

Mais l'Algérie est entrée dans le trou noir du terrorisme qui touche tout le pays. Deux de ses proches amis seront tués. Lui-même reçoit des menaces de mort. Il décide de s'exiler. En 2000,il s'installe au Canada . Il s'établit au Québec, province francophone. C'est là que son talent poétique s'exprime. Il publie à compte d'auteurs, successivement, plusieurs recueils dans sa langue maternelle, le Tamazight. voila quelques titres (Ahiwc, Seg wawal gher wayyad, Tamustat n isefra; Asgers, Azetta n tissist, Itij asemmad; Udhir uffir, Amessbrid)

Ce militant de la cause berbère n'as jamais publier des ouvrages pour s'enrichir, il offre ses livres gratuitement aux associations qui défendent la culture Kabyle. l'association pour la recherche historique IFRAN de Tifra commune de Tigzirt a reçu un don d'ouvrage de sa part pour encourager la recherche historique en Kabylie afin de sauvegarder et faire sortir dans l'oublie la richesse de cette région d'Afrique du nord qui peu remontée au commencement de l'histoire.

Partager cet article

Commenter cet article